Ambassade et Consulats de Belgique au Canada
Home Venir en Belgique

Venir en Belgique

COVID-19 : Situation exceptionnelle, procédures exceptionnelles

A. CADRE GENERAL
B. CONDITIONS PARTICULIERES
C. PROCEDURE

A. CADRE GENERAL

  1. Citoyens belges, européens ou résidents

Depuis le 19 avril 2021, les voyages non-essentiels vers la Belgique sont à nouveau permis – sous conditions – pour certaines catégories de personnes :  

  • Les personnes portant la nationalité d’un Etat membre de l’Union européenne ou de l’espace Schengen (y compris les citoyens belges) ;
  • Les personnes (toutes nationalités confondues) qui possèdent leur résidence principale en Belgique ou dans un autre Etat membre de l’Union européenne ou de l’espace Schengen.

Cependant, si vous appartenez à l’une de ces catégories, la levée de l’interdiction de voyager ne signifie pas encouragement à voyager : au contraire, les voyages non-essentiels restent vivement déconseillés tant que les conditions sanitaires ne sont pas stabilisées.

  1. Citoyens canadiens ou résidents du Canada non-européens

Les voyages vers la Belgique depuis le Canada sont interdits, sauf s’ils sont motivés par une « raison essentielle » (cf. Titre B. Conditions particulières).

B. CONDITIONS PARTICULIERES

 

Les voyageurs soumis aux restrictions de voyage sous le point A. b. sont autorisés à voyager, sous respect des conditions normales d’accès à la Belgique, sur la base d’un visa ou d’une attestation de voyage essentiel :

1. Les déplacements professionnels de secteurs clés
2. Les déplacements professionnels du personnel d'autres secteurs
3. Le transit : international ou Schengen
4. Les voyages pour raisons familiales impérieuses :
5. Les voyages pour besoins essentiels :

          1. Les déplacements professionnels du personnel de secteurs clés:

-Secteur de la santé : personnel de la santé, chercheurs et professionnels de la prise en charge des personnes âgées
-Travailleurs fontaliers
-Secteur agricole : travailleurs saisonniers
-Secteur du transport
-Diplomates en fonction, personnel des organisations internationales et personnes invitées par des organisations internationales et dont la présence physique est nécessaire pour le bon fonctionnement de ces organisations 
-Secteur de la sécurité et de l’ordre public, personnel militaire, de la protection civile, des douanes, de l’immigration
-Secteur humanitaire
-Gens de mer

        2. Les déplacements professionnels du personnel d’autres secteurs

- Les déplacements de personnes hautement qualifiées, lorsque leur travail est nécessaire d’un point de vue économique et ne peut être reporté ou exécuté depuis l’étranger ; y compris les déplacements des athlètes professionnels sous statut SHN (sportif de haut niveau) et les professionnels du secteur culturel lorsqu’ils disposent d’un permis unique, ainsi que les journalistes, dans l’exercice de leur activité professionnelle ;

- Les déplacements de personnes qui viennent travailler en tant que salarié en Belgique, y compris les jeunes au pair, quelle que soit la durée de cette activité, à condition qu’elles soient autorisés par la Région compétente (permis de travail ou preuve que les conditions d’une dérogation sont remplies) ;

- Les déplacements de personnes qui viennent travailler en tant qu’indépendant en Belgique, quelle que soit la durée de cette activité, à condition qu’elles soient autorisées par la Région compétente (carte professionnelle en cours de validité ou preuve que les conditions d’une exonération sont remplies).

         3. Le transit : international

 Les passagers en transit, uniquement international (pas Schengen). 

         4. Les voyages pour raisons familiales impérieuses :

-Les voyages dans le cadre de funérailles ou crémations (premier et deuxième degrés de parenté) ;
-Les voyages dans le cadre de mariages civils ou religieux (premier et deuxième degrés de parenté) ;
-Les voyages justifiés par le regroupement familial (y compris les visas en vue de cohabitation ou de mariage) ;
-Les visites à un conjoint ou un partenaire enregistré résidant en Belgique quand, pour des raisons professionnelles ou personnelles, les conjoints ou les partenaires enregistrés vivent séparés ;  
-Les visites de court séjour à un conjoint de fait qui ne vit pas sous le même toit (NB :  Instructions pour une demande d’attestation pour les conjoints de fait) ;
-Les voyages dans le cadre de la coparentalité, en ce compris un projet de procréation médicale assistée ;
-Les visites de court séjour des conjoints et enfants de diplomates, munis d’une déclaration sur l’honneur visée par le Protocole des Affaires étrangères belges.

         5. Les voyages pour besoins essentiels :

-Les déplacements pour des motifs humanitaires, y compris les voyages pour des raisons médicales impérieuses ou pour poursuivre des soins médicaux urgents ainsi que pour fournir une assistance à une personne âgée, mineure, vulnérable ou en situation de handicap ;

-Les personnes qui se déplacent pour des raisons d’études. Sont inclus les voyages des élèves, étudiants et stagiaires qui suivent une formation dans le cadre de leurs études et des chercheurs ayant une convention d’accueil 

C. PROCEDURE

 

Toute personne souhaitant se rendre en Belgique pour un motif essentiel doit préalablement en obtenir l’autorisation par le Consulat, sous forme de visa ou d’attestation de voyage*. Les demandes pour les autres catégories restent suspendues jusqu’à nouvel ordre.

*à l’exception des citoyens belges, de l’Union européenne ou de l’espace Schengen et des résidents de longue durée en Belgique ou en Europe (cf. Titre A. CADRE GENERAL).

Sauf rares exceptions, toute personne souhaitant présenter une demande d’autorisation de voyage au Consulat général de Belgique à Montréal doit résider ou séjourner légalement sur son territoire de juridiction, à savoir au Canada, aux îles Bermudes ou dans la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon, et y entamer son voyage vers la Belgique.

Pour un long séjour (>90jours) à caractère essentiel : un visa D, de long séjour, est exigé.

Pour un court séjour (<90jours) à caractère essentiel : un visa C, de court séjour, doit être demandé pour les nationalités qui y sont soumises. En cas d’exemption, effectuez une demande d’« attestation de voyage essentiel » par e-mail au Consulat général de Belgique à Montréal en spécifiant le motif essentiel, sauf pour les conjoints de fait, qui doivent adresser leur demande par voie postale.  L’attestation n’est pas nécessaire pour les marins, le transit et les diplomates.

Veuillez svp vous reporter à la page visa pour la Belgique pour effectuer une demande de visa.

Avant votre voyage

En vue du déplacement, chaque voyageur doit :

- compléter un ‘Formulaire de Localisation du Passager’ (PLF) dans les 48h précédant l'arrivée en Belgique

- s’informer de l’évolution de la situation sanitaire et des conditions d’entrée en Belgique, notamment en matière de tests COVID-19 : test avant le départ pour les non-résidents ou test à l’arrivée pour les résidents + 2e test au jour 7 après votre arrivée ;

- se préparer à une quarantaine de 10 jours à l’arrivée en Belgique ;

- vérifier les mesures sanitaires spécifiques mises en place par la compagnie aérienne ;  

- en cas de transit, s’assurer de respecter les mesures du pays transit en sus des mesures belges.

Avertissement

L’accès au territoire ne relève pas de la compétence du Consulat Général de Belgique à Montréal, mais du contrôle des frontières, qui dispose par conséquent des prérogatives pour autoriser ou refuser l’entrée en Belgique à tout voyageur.

Chaque voyageur doit pouvoir démontrer au contrôle des frontières et à la compagnie aérienne qu’il remplit les conditions d’entrée à l’arrivée aux frontières extérieures Schengen au moyen de la documentation nécessaire.